Pourquoi faut-il manger des mûres ?

La saison des mûres a commencé. En effet, les mûres se cueillent d'août à septembre. Vous en trouverez partout à la campagne ou dans vos jardins si vous avez laissé pousser des ronces dans vos haies. Mais comme les ronces ont des épines redoutables, vous les trouverez plutôt sur les bords des chemins de campagne ou dans les forêts.

Les mûres cultivées sont les fruits du mûrier, noir, rouge ou blanc, de la famille des Moracées, et les mûres sauvages proviennent des ronces Rubus fruticosus, de la famille des Rosacées. Les mûres sauvages présentent plusieurs avantages : elles ont un taux de glucides moins important que celui des mûres cultivées, elles sont plus parfumées et contiennent davantage de fibres.

Pour faire la cueillette, il vaut mieux porter un vieux vêtement à manches longues pour éviter les griffures d'épines. Préférez les fruits situés en hauteur car ils ne seront pas souillés, et choisissez ceux qui ont bien mûri au soleil et qui ont pris une belle couleur noire. Ils se détacheront facilement et seront plus goûteux. Évitez si possible de cueillir les mûres au bord des champs cultivés à cause des pesticides.

Les ronces sont utiles pour la biodiversité

La famille des Rubus comprend des centaines d'espèces. Ce sont des plantes mellifères, produisant beaucoup de fruits et dotées d'une grande capacité à s'adapter et coloniser rapidement les espaces entre campagne et forêt. Il faut apprendre à les connaître plutôt que de chercher à les éliminer.

Si vous avez un potager ou un verger, une haie de ronces à proximité sera un grand avantage car les ronces attirent les pollinisateurs, les oiseaux et toute une faune utile à la régulation. Leurs branches solides dotées d'épines forment des buissons denses permettant aux oiseaux d'y installer leurs nids en toute sécurité.

Souvent en lisière de forêt, les ronces forment alors une protection, un habitat et un garde-manger pour un grand nombre d'animaux comme les chevreuils, les oiseaux, les renards et de nombreux petits mammifères. Elles constituent également un excellent coupe-vent.

manger-des-mures-bienfaits

Les bienfaits des mûres

Très riches en vitamine C, presque autant que les oranges, en vitamine E et B9, en fer, magnésium, calcium et potassium, les mûres sont les alliées des personnes fatiguées ou anémiques.

Grâce aux antioxydants qu'elles contiennent, les mûres renforceront votre système immunitaire, protégeront votre vue et entretiendront l'équilibre acido-basique de votre organisme.

Choisissez également les mûre pour leur effet anti-inflammatoire. Les mûres sont bénéfiques aux personnes ayant des problèmes de circulation sanguine car les flavonoïdes, c'est à dire les pigments contenus dans leur peau tonifient la paroi des vaisseaux sanguins. Voilà un bon moyen naturel de prévenir les maladies cardio-vasculaires.

Au niveau digestif, les mûres sauvages très riches en fibres favorisent un bon transit et améliorent le microbiote intestinal.

Comment les déguster

Les mûres se mangent crues en salade de fruits, avec des yaourts, de la crème ou du sucre. Leur saveur boisée fera merveille avec de la crème anglaise. Vous pouvez aussi les faire cuire et confectionner de délicieuses confitures ou gelées, des tartes ou des crumbles. La tarte aux mûres est un goûter très reconstituant pour les personnes fatiguées.

Bonne cueillette !

manger-des-mures

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.