Une playlist pour de bonnes soirées !

playlist-soirées

 

Cette playlist nous fait voyager de la fin des années 70 au début des années 90. Rien que du bon pour passer d’excellentes soirées !

Chaque morceau a son histoire, en voici quelques unes :

Quand Kate Bush écrit Wuthering Heights, elle s’inspire du roman Les Hauts de Hurlevent, l’unique livre de Emily Brontë, un chef d’oeuvre, et cela donne un chant hors norme. Elle chante du point de vue de l’héroïne, Catherine Earnshaw, appelant Heathcliff, l’homme qu’elle aimait et qu’elle a repoussé. Et en écoutant, on imagine bien Catherine, errant sur les landes de bruyère du Yorkshire, battue par les vents, en proie aux tourments et à la violence de ses sentiments.

En 1969, David Bowie écrit Space Oddity et crée un personnage, Major Tom, un astronaute au destin tragique, dont il raconte l’histoire. Lors d’un voyage dans l’espace, celui-ci perd le contact avec la Terre, Ground Control, et se met à errer seul dans le cosmos. Nous retrouvons Major Tom dans plusieurs autres chansons de David Bowie, comme Ashes to Ashes que j’ai choisie. En 1983, Let’s Dance est inspirée du conte d’Andersen Les Souliers rouges.

Brian Ferry, du groupe Roxy Music, nous emmène dans les brumes d’Avalon, chanson poétique, comme une douce rêverie. Il s’inspire de l’île mystérieuse d’Avalon des légendes arthuriennes, ou l’île Fortunée, où sont emmenés les héros après leur mort. Le roi Arthur y est emporté après avoir été blessé par Mordred dans la bataille de Camlann.

A Dream Within a Dream est un poème de Edgar Allan Poe, publié en 1849. Le groupe Propaganda a choisi ce titre pour le premier morceau de son album A Secret Wish, paru en 1985. La chanteuse du groupe récite le poème sur un très beau morceau de musique.
Is all that we see or seem
But a dream within a dream?

Mais certains thèmes sont plus graves :

Enola Gay,
d’Orchestral Manoeuvres in the Dark, est une chanson sortie en septembre 1980. Enola Gay est le nom du bombardier américain qui a lâché la première bombe atomique sur Hiroshima le 6 août 1945. Le pilote avait choisi de nommer l’avion ainsi, en l’honneur de sa mère dont c’était le prénom.

Luka, de Suzanne Vega, nous parle d’une enfant maltraitée.
Si tu entends quelque chose tard dans la nuit, une sorte de désordre, une sorte de lutte, surtout ne me demande pas ce que c’était. Je me suis encore cognée contre la porte, enfin, c’est ce que je te dirai si tu demandes.
Les mots, simples et vrais, n’en sont que plus touchants.

Il y a des joyaux dans cette playlist, comme Dreams et Sara de Fleetwood Mac, Don’t you de Simple Minds, With or Without You de U2, et tant d’autres…

Bonne écoute !

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.